Bonnenouvelle.fr sites de communautés chrétiennes
https://bonnenouvelle.fr/@Nominis@.html?lang=fr

Accueil   Le blog   Animer son site   Actualités de sites catholiques   Saint(e) du jour

Saint(e) du jour

Tous les saints du jour

http://nominis.cef.fr/

Articles

  • Sainte Ingrid de Skänninge - Princesse suédoise (✝ 1282)

    2 septembre, par contact@nominis.cef.fr
    Elle était, par sa mère, petite fille du roi Knut de Suède. Devenue veuve, elle fit un pèlerinage aux Lieux Saints. Au retour, passant par Rome, elle obtint du pape l'autorisation de fonder un couvent de religieuses cloîtrées dans son pays, qui furent des tertiaires dominicaines. Son frère Jean Elovson, chevalier teutonique, l'aida de son argent et le couvent fut inauguré à Skanninge en Suède en 1281. Sainte Ingrid mourut un an après.Illustration Sankta Ingrid av Skänninge, icône peinte par Djordje Cavkor, site internet de la paroisse de Linköping en Suède.Elle est fêtée le 9 octobre en Suède (conférence épiscopale de Suède)À Skäninge en Suède, l'an 1282, la bienheureuse Ingrid. Devenue veuve, elle donna ses biens pour la gloire de Dieu et, après un pèlerinage en Terre sainte, prit l'habit des moniales de l'Ordre des Prêcheurs.
  • Saint Olivier Plunkett - Evêque d’Armagh, martyr (✝ 1681)

    1er juillet, par contact@nominis.cef.fr
    Il naquit à l'époque où le gouvernement royal d'Angleterre dépossédait les Irlandais de leurs terres pour les donner aux Anglais protestants qu'il installait dans l'île catholique. Il eut vingt ans au moment où Cromwell noya dans le sang la révolte de ses compatriotes. Ordonné prêtre en 1654, il fut nommé archevêque d'Armagh quinze ans plus tard. Il s'y montra toujours courageux, entreprenant et d'humeur joyeuse. Quand il fut arrêté, il ne perdit rien de sa bonne humeur et de sa courtoisie. On l'accusait d'avoir préparé le débarquement de 20 000 soldats français en Irlande et d'avoir taxé son clergé pour mettre sur pied une armée de 70 000 hommes. Le jury le condamna à "être pendu, vidé et démembré." Saint Olivier remercia le juge et pardonna aux dénonciateurs qui l'avaient calomnié. "Je suis heureux d'aller auprès du Christ dont je vous ai tant parlé."C'était le 1er juillet, selon l'ancien calendrier, c'est-à-dire le 11 juillet de l'année 1681; selon les divers calendriers, il est fêté le 11 ou le 12 juillet. Il figure au 1er juillet sur le martyrologe romain.Olivier Plunket a été béatifié le 23 mai 1920 à Rome par le Pape Benoît XV et canonisé le 12 octobre 1975 à Rome par le Pape Paul VI."Le zèle pastoral de Saint Oliver Plunkett, canonisé en ce jour, est d'abord un exemple saisissant et entraînant pour tous ceux qui portent la charge de l'épiscopat! Mais cette cérémonie, si réconfortante, est également pour les fidèles un appel pressant à l'union autour de leurs Évêques, pour avancer dans la Foi et pour collaborer davantage à l'Évangélisation du monde d'aujourd'hui! Que le Seigneur vous donne à tous cette grâce de choix!" (source: homélie de Paul VI - multilingue - site du Vatican)"Saint Oliver Plunkett, l'archevêque martyr d'Armagh, est l'exemple le plus célèbre d'une multitude de fils et de filles courageux d'Irlande, prêts à donner leur vie pour la fidélité à l'Evangile."Lettre pastorale aux catholiques d'Irlande - Benoît XVI - le 19 mars 2010.en anglais: sanctuaire de Drogheda, paroisse Saint Peter and Saint Oliver, diocèse d'Armagh en Irlande.Au 1er juillet du martyrologe romain: à Londres, en 1681, la passion de saint Olivier Plunkett, évêque d'Armagh en Irlande et martyr. Faussement accusé de haute trahison, sous le roi Charles II, et condamné à mort, devant la potence, en présence d'une grande foule, il pardonna à ses ennemis et professa jusqu'au bout, avec courage, la foi catholique.
  • Saint Émile - Martyr à Carthage (✝ v. 250)

    22 mai, par contact@nominis.cef.fr
    Saint Caste et saint Émile qui après avoir faibli devant la torture ont repris courage pour affirmer leur foi devant les juges et furent brûlés.Illustration: Émile de Carthage, peinture de Joseph Matar, pour l'église Saint Emile à Kab Elias au Liban.En Afrique, vers 250, les saints martyrs Caste et Émile, qui achevèrent leur martyre par le feu. Comme l'écrit saint Cyprien, ces deux chrétiens vaincus dans un premier combat, le Seigneur les fit triompher dans un second, afin qu'après avoir cédé aux flammes, ils deviennent ensuite plus forts que les flammes.

Le blog

 

Bonnenouvelle.fr site de paroisse, communauté, école