Bonnenouvelle.fr sites de communautés chrétiennes
https://bonnenouvelle.fr/spip.php?page=imprimer_rubrique&id_rubrique=192&lang=fr

Concevoir son site



Organiser l’équipe et la publication

 

27 octobre 2015 2015

Organiser l’équipe et définir le rôle de chacun permet de décider du circuit de validation du contenu.

Trois statuts d’auteur

Spip [1] facilite le travail collaboratif en donnant le choix entre trois statuts d’auteur :

  1. Le rédacteur peut proposer un article à la publication sur tout le site, il ne peut pas le publier
  2. L’administrateur de rubrique peut proposer ou publier un article sur une ou plusieurs rubriques dont il est l’administrateur
  3. L’administrateur général peut publier sur tout le site et en modifier les paramètres.

Une validation en 3 étapes

Grâce au système de Suivi de l’activité éditoriale proposé par le site, chaque nouvel article proposé ou publié sur le site peut générer l’envoi automatique d’un e-mail au responsable ou aux administrateurs du site avec un lien vers l’article proposé.

  1. L’auteur propose un article à la publication
  2. Le responsable du site, les administrateurs, le secrétaire de rédaction vérifient que chaque article a un titre, un chapeau, un texte et un logo attractif et corrigent si besoin la syntaxe, l’orthographe et la ponctuation
  3. Le responsable éditorial, les administrateurs du site valident et publient les articles proposés à la publication et choisissent les articles qui figurent sur la page d’accueil, repris dans l’infolettre.

Une équipe Internet où chacun a sa place

Un site vivant est animé à plusieurs.

  1. Le responsable du site a une vision globale de l’organisation et encourage les contributeurs. Il est l’interlocuteur de Bonnenouvelle.fr
  2. Le ou les responsables de rubrique, souvent responsable(s) du service équivalent
  3. Le secrétaire de rédaction a le sens du détail : la syntaxe, l’orthographe, la ponctuation et si possible l’œil graphique pour des illustrations de qualité
  4. Le webmaster, à l’aise avec la technique, dépanne les autres contributeurs, créée les nouveaux auteurs et soutient les autres membres de l’équipe
  5. Le photographe couvre la plupart des évènements. Si possible, il met à disposition de l’équipe les photos en accès restreint sur Internet, par exemple avec le service gratuit de partage de fichiers Dropbox
  6. Le fan de réseaux sociaux, anime votre page Facebook et votre compte Twitter, indispensables pour promouvoir vos évènements auprès des jeunes.
  7. Le preneur de son enregistre les conférences et homélies au format MP3 pour les mettre en ligne sur le site ou les partager via Dropbox
  8. Le cameraman anime votre chaîne de partage de vidéos Youtube ou Dailymotion.
 
Memo pour votre site

- Lister les prénom nom, fonction, e-mail du :

  • responsable du site :
  • responsable de rubrique et nom de la rubrique :
  • secrétaire de rédaction :
  • photographe :
  • fan de réseaux sociaux :
  • preneur de son :
  • cameraman :

- Mails à inscrire au suivi de l’activité éditoriale :

Animation de l’équipe

La première année, l’équipe Internet peut se réunir une fois par mois pour voir les actualités, les prochains évènements et sujets de fond à traiter sur le site et à valoriser sur l’infolettre pour correspondre aux attentes des visiteurs déchiffrées grâce aux statistiques de visite, aux demandes reçues par courriel, par téléphone et aux réactions postées aux articles. Ensuite, tous les deux ou trois mois.

Temps forts

Bonnenouvelle.fr vous invite à participer à trois évènements annuels.
- Forum Alpha Leadership, 1er week-end de décembre à Paris
- Tisserands à Paris, un week-end de mars
C’est l’occasion de parfaire la formation, de travailler d’ « un seul coeur » et, aussi, de faire le point sur votre site avec Bonnenouvelle.fr.
- Session des webmasters de la Conférence des religieux et religieuses de France(Corref)

- Week-ends de formation Alpha Classic, partout en France tout au long de l’année, un temps fort et un bon moyen de se former à l’annonce de la Bonne Nouvelle

Ressources en accès libre

Support réservé aux abonnés Bonnenouvelle.fr

picto pp tel04 83 16 07 20

Flashez ce QR code pour récupérer notre carte de visite dans votre répertoire téléphonique :



[1Système de publication pour l’Internet partagé

 


Questions pour produire le site

 

9 décembre 2015 2015 par Mathilde Henry

Les questions à se poser avant de produire le site :

  • le nom de domaine
  • le modèle de site
  • votre identité
  • le graphisme de votre image d’en-tête
  • le plan de votre site

Exemples de bandeaux de sites

1. Quel nom de domaine ?

Les adresses de site ou domaines en .fr., étant une preuve de proximité géographique, sont plus cliqués sur un moteur de recherche.
Choisir un nom de domaine, simple, court et facile à dire à haute voix.
- Pour un .fr, nous fournir votre n° de Siret ou Siren

2. Quel modèle de site ?

Choix entre deux modèles de site
-> Roanne
-> Martinique

Chaque modèle dispose de fonctionnalités identiques.
Les différences sont surtout notables sur la page d’article où le contenu est disposé différemment
- Modèle Symphonie : article au centre de la page avec une colonne à gauche et à droite.
- Modèle Web 2.0 : article à gauche de la page, avec le menu à droite et une seule colonne à droite.

3. Votre identité ?

Quelques questions à répondre en équipe avant de concevoir le plan du site :

  • Attentes des membres de l’équipe
  • Positionnement du site
  • Forces et faiblesses de votre structure
  • Difficultés et opportunités
  • Spécificités de votre structure
  • Vision pour votre structure
  • Attentes des membres actifs et des internautes
  • Objectifs du site
  • Cibles du site
  • Univers graphique souhaité
  • Qu’est-ce qui vous symbolise ? saint, lieux, valeurs...

4. Votre image d’en-tête ?

Eléments graphiques et visuels

  • Logo
  • Feuille d’annonces
  • Bulletin ou plaquette
  • Icône ou photo de saint patron
  • Eglise ou bâtiment ?
    et nous indiquer les éléments que vous aimeriez voir dans votre image d’en-tête de site.

- Si le texte est travaillé, il peut devenir le logo. Exemple : http://unitedeschretiens.fr

Adresses de sites-exemples

- Adresses de sites auxquels vous aimeriez que votre site ressemble
- Style de bandeau de site que vous aimez (cf ci-dessous)

Exemples d’en-têtes de site

Textes à inclure dans l’en-tête

  • Titre principal : Bonnenouvelle.fr
  • Sous-titre : slogan, ville, noms des clochers ? Vous accompagne sur le web
  • Adresse du site pour la faire connaître ? (comme pour la Fnac ?)

- Nous pouvons transformer votre bandeau de site en logotype

Couleurs et polices



 


Préparer son plan de site

 

21 janvier 2016 2016 par Mathilde Henry

Conseils d’organisation et de préparation des contenus ; du plan de travail du site ; exemples de plans de sites de paroisses, écoles, communautés, associations ; contenus à préparer pour un site de paroisse.

Principes d’organisation des contenus

Le plan du site est déterminant pour la qualité du site car il définit la navigation qui doit être logique pour un néophyte qui vous découvre.

Enraciner chaque contenu dans une rubrique

- Un principe de base : tout contenu doit être rangé et publié dans une rubrique ou sous-rubrique. Un contenu n’apparaît qu’à un seul endroit.

Pour une bonne navigation, éviter plus de trois clics

L’arborescence idéale :
-  Rubrique-racine : N0, 0 clic

  • Sous-rubrique : N-1, un clic
    • Sous-rubrique ou Article : N-2, un 2e clic
      • Article : N-3, un 3e clic

*Ordonner l’affichage dans les menus

- Pour ordonner l’affichage dans le menu horizontal (onglets) ou vertical des articles ou sous-rubriques, toujours précéder le titre d’un n° suivi d’un point et d’un espace, exemple : 01. Actualités apparaît en 1ère position dans le menu.
Un filtre permet de cacher le numéro sur le site public.

Préparer votre "Plan de travail de site"


Choisir des titres de rubriques Et d’articles de 30 caractères maximum, sinon les titres apparaîtront coupés dans les menus.


- Créer un document Word "Plan de travail du site" en distinguant visuellement les
  • rubriques racines (n_1) ;
  • les sous-rubriques ;
  • les articles, précédés de puces par exemple.
  • Pour chaque rubrique, les initiales de son responsable
  • Pour chaque page, un statut
    • Prioritaire (doit être en ligne à la sortie du nouveau site) : P ou gras
    • Non prioritaire : rien ou date-objectif
  • Et la source du contenu
    • Contenu ancien à moderniser : M
    • Contenu à reprendre sans modification : R
    • Contenu nouveau à créer : N

Rubriques-racines apparaissant dans les onglets du menu

4 à 8 rubriques-racines sont un bon nombre.

  • 01. Rubrique 1
  • 02. Rubrique 2
  • 03. Rubrique 3
  • 04. Rubrique 4
  • 05. Rubrique 5
  • 06. Rubrique 6...

Plan détaillé et numéroté de chaque rubrique

01. Rubrique 1

En intertitres, les rubriques racines (n_1) ; en gras, les sous-rubriques ; précédés des puces, les articles.
01. Sous-rubrique 1

  • 01. Titre d’article 1
  • 02. Titre d’article 2
  • 03. Titre d’article 3...

02. Sous-rubrique 2

02. Rubrique 3

  • 01. Titre d’article 1
  • 02. Titre d’article 2
  • 03. Titre d’article 3...

03. Rubrique 4

04. Rubrique 5

06. Rubrique 6


Quel plan de site choisir ?

Pour le plan et le contenu, vous pouvez étudier avec votre équipe ces sites très bien animés.

1. Sites de paroisses

2. Sites d’écoles

3. Sites de communautés

4. Sites d’associations


Textes et contenus à préparer pour mettre en ligne un site de paroisse

L’idéal est de réunir tous ces fichiers sur le disque dur de votre ordinateur portable ou sur une clé USB :

  1. Vérifier les horaires de messe de votre paroisse sur messesinfo et venir avec les jours et horaires d’accueil de vos lieux de culte, de messe en semaine, de confession et d’adoration pour les enrichir.
  2. Votre dernière feuille d’informations paroissiales sous Word ou en PDF
  3. Votre plaquette de présentation ou annuaire paroissial sous Word ou en PDF
  4. Une homélie ou un édito que vous souhaitez publier sur Internet sous Word ou en PDF
  5. Les éléments pour créer un ou plusieurs articles d’évènement : date, lieu, horaires, prix, type de public, organisateur, contact téléphonique et e-mail, le bulletin d’inscription en PDF, le tract ou l’affiche en format image (jpg)

- Penser à remettre à chaque contributeur (qui publie sur le site) ou rédacteur (qui écrit) un exemplaire de votre charte éditoriale et convention typographique.



 


Charte éditoriale et règles de publication

 

2 juin 2016 2016

Nouveau ! un modèle de charte éditoriale, à adapter à votre propre site.

Les rédacteurs et les responsables sur un site se succèdent. La charte constitue une "ligne de conduite", un outil de continuité et un repère pour tous, qui permet de garantir une véritable cohérence des contenus.

1. Le processus idéal de la communication

Audit et attentes de l’environnement
> Vision
>> Stratégie pastorale
>>> Stratégie de communication
>>>> Outils de communication
>>>>> Plan de site Internet

2. Outils de communication

  1. Charte éditoriale, règles de publication et convention typographique à diffuser à vos contributeurs
  2. Logotype et charte graphique
  3. Site
  4. Brochure, revue, tracts
  5. Homélies, discours, prises de position, communiqués de presse

3. Canevas de charte éditoriale et règles de fonctionnement d’un site

La communication et l’acceptation de la charte éditoriale, des règles de publication et de la convention typographique par les contributeurs du site permettent de les laisser créer du contenu de façon autonome et responsable, conformément au principe de subsidiarité issu de la doctrine sociale de l’Eglise.

Canevas de charte éditoriale, à adapter à votre propre site

Questions-clés

Si vous avez suivi la formation "Concevoir son site" avec Bonnenouvelle.fr, vous pouvez résumer son compte-rendu en répondant à ces questions.
- Quelle est la mission du site Internet ? A quoi sert ce site ? > Une phrase pour la réponse.
- Quelle est l’identité du site ? > Une phrase pour la réponse.
- A qui s’adresse le site ? > Une phrase pour la réponse.
- Comment se positionne t-il par rapport aux sites consacrés à des sujets comparables ? Une phrase pour la réponse.
- Comment doit être le style du contenu sur le site ? Donnez des exemples.

Plan du site

cf document ou page Feuille de route

Fonctionnalités du site

  • Formulaire de contact par mail
  • Moteur de recherche
  • Plan du site et Mentions légales accessibles sur chaque page
  • Commentaires aux articles
  • Partage sur les réseaux sociaux, flux RSS
  • Galerie-photos
  • Afficher un PDF en pleine page
  • Infolettre
  • Inscription en ligne
  • Don en ligne...

Règles rédactionnelles

- Style des textes en illustrant par des exemples.
- Vouvoiement et pour les jeunes : tutoiement ?
- Format des textes : nombre de signes pour un article, un titre, un chapeau ? une citation un bloc Contacts ou un encadré par article ?
- Convention typographique choisie
- Mots-clés et critères de recherche géographique à utiliser dans les titres, liens et documents joints
- Type d’illustrations à utiliser ?

  • photos de votre structure
  • photos d’œuvres d’art catholique
  • infographies
  • logos d’associations ? une photo est souvent plus explicite
  • vidéos : chaînes Youtube ou Dailymotion de référence ? longueur des vidéos ?
  • Ressources audios
  • Critères d’archivage des contenus, de dépublication des contenus recyclables ou de suppression des contenus obsolètes
    Un bon site ne contient pas d’archives.

Eléments de langage

Comment parlez-vous de votre structure ?

Préciser aussi l’orthographe, la ponctuation et les majuscules

Vocabulaire à utiliser ou à bannir

"Père" ou "Abbé" ?

Présentation des contributeurs ? nom ou organisation avec initiales, photo ?

Respect de la législation

  1. Le site respecte la loi Informatique et libertés. Il ne cèdes pas ses données à des tiers. S’il publie un contenu créé par une personne extérieure, c’est avec l’accord explicite de celle-ci que l’auteur aura soin de remercier dans son article.
  2. Le site protège les adresses de courriel du spam (messages non sollicités) en utilisant systématiquement les formulaires de contact.
  3. Les photos et vidéos sont libres de droit et les photographes remerciés dans la page Mentions légales du site au paragraphe Crédits.
  4. Dans le cas d’un site de séminaire ou de communauté, ne pas citer le nom de famille des séminaristes ou novices en ligne ; et ce jusqu’à l’’engagement définitif, pour ne pas bloquer une éventuelle reprise d’emploi et garantir l’exercice de la liberté du discernement.

Hiérarchie

Le contributeur accepte que le responsable du site ou de rubrique modifie ou dépublie son contenu.



 


Convention typographique

 

17 décembre 2014 2014

Voici une convention typographique adaptée à un site chrétien qui souhaite recevoir des visiteurs non chrétiens. A personnaliser selon vos souhaits.

Cohérence et fidèlité

Le responsable éditorial veille à la cohérence du langage utilisé et explicite les différentes règles éditoriales qu’il diffuse aux auteurs. Le tout est de définir une règle cohérente et de s’y tenir.
Si vous souhaitez que votre charte typographique soit appliquée par tous les rédacteurs du site, nous vous conseillons de respecter 2 règles :

  1. Le plus rapide  : exemple : mgr plutôt que monseigneur.
  2. Le plus simple : utiliser des règles implicites et usuelles. Exemple : Titre sans majuscules accentuées, ’œ’,’ æ’ collés non nécessaires.

Abréviations et nombres

- Monsieur s’écrit M. (toujours en majuscules) ; en français, on n’écrit jamais Mr, qui signifie Mister. Par souci de proximité, on précise le prénom des prêtres et des évêques : mgr Dominique Rey.
- Mlle, Mlles, Mme, Mmes. Mademoiselle s’écrit Mlle et pas Melle.
- Pluriel : Mlles, Mme, Mmes, MM.

- Les nombres ordinaux s’abrègent ainsi : 1er, 1re, 2e, 3e.
- Erreur fréquente : 1ère, 2ème

Les horaires et évènements sont présentés toujours avec la même syntaxe. Exemple : Mardi 31 janvier à 20h45. On évitera les 00 après les heures (20h00) qui n’apportent rien. Dans le même but, tous les articles sont rédigés au présent et non pas au futur, pour éviter qu’ils deviennent obsolètes..

Acronyme

- Les acronymes ou sigles, constitués des premières lettres d’une série de mots de trois lettres et moins, s’écrivent en majuscules, sans point entre les lettres, ni à la fin ; au-delà, on peut passer en minuscules : CEF (Conférence des évêques de France)
- Les acronymes qui peuvent se prononcer « comme un mot » s’écrivent en minuscules Benelux, Unesco ; ceux qui s’épèlent restent en capitales FLNC, BNP.
- Dans une adresse, le mot cedex s’écrit en minuscules. Il n’y a pas d’espace entre les milliers et les centaines dans un code postal.
- Erreur fréquente : 75 005 Paris CÉDEX 09
- 75005 Paris cedex 09

Doctrines religieuses et philosophiques

- Les doctrines, écoles, religions s’écrivent en minuscules : le catholicisme, le judaïsme, l’existentialisme, le communisme...
- Le nom des adeptes s’écrit en minuscules : les catholiques, les chrétiens, les juifs, les musulmans, les communistes, les romantiques..
- Les habitants d’une nation s’écrivent avec une majuscule : les Américains, les Français... mais pas l’adjectif : le béret français
- Les groupes politiques suivent les mêmes règles : le Parti communiste français, le Parti socialiste...

Eglise

- Le mot église s’écrit avec une minuscule initiale lorsqu’il désigne le lieu de culte, en tant qu’édifice (sans dimension symbolique) : aller à l’église.
- A l’inverse, le mot Église prend une majuscule lorsqu’il désigne la puissance symbolique, le pouvoir spirituel, l’ensemble des fidèles et la hiérarchie : l’Église catholique, un mouvement d’Eglise.

Epoques et régions

- Lorsqu’une époque ou une région a un nom propre, elle s’écrit avec une majuscule initiale : le Tertiaire, le Quaternaire, la Renaissance, l’Antiquité, le Moyen-Age
- Le Moyen-Orient...

Fonction officielle

- Les noms des fonctions s’écrivent sans majuscule initiale : le pape, le ministre, le président de la République, le général, l’évêque, le curé, le vicaire, l’abbé, la soeur, le père, le frère, le supérieur.

- On précède le prénom et le nom d’un bénédictin de dom : dom Gérald et de don pour les prêtres italiens ou de la communauté Saint-Martin car issue d’Italie : don Camillo.

Latin

- Les expressions latines passées dans le langage courant se composent directement en romain, parfois accentuées : duplicata, mémento, post-scriptum, médias ou media, ad hoc, idem, a priori, vice-versa...
- Les abréviations « cf. » et « etc. » se composent en romain (caractères droits).
- Erreur fréquente : etc...
L’abréviation etc. n’est jamais suivie de points de suspension car ils ont le même sens : les pommes, les poires, etc... et est toujours suivie d’un point etc.

Ponctuation

La ponctuation en images
- Les signes de ponctuation doubles ; : ? ! sont précédés d’un espace, puis suivis d’une minuscule.
- Les signes de ponctuation simples sont (.) sont suivis d’un espace.
Hormis avec un ! ou un ?, un titre et un intertitre ne sont jamais ponctués.

Saint et noms propres

- Les saints historiques s’écrivent avec une minuscule et sans trait d’union : saint Louis, sainte Gisèle, saint Nicolas...

- Lorsque le mot saint est utilisé comme nom commun ou simple adjectif, il ne prend pas de majuscule : un saint reconnu par le Vatican, saint Martin, un saint homme, un lieu saint, contrairement aux Lieux-Saints (Palestine), au Vendredi-Saint lié à un lieu ou une date particulière... De même, on écrit la mer Rouge, le mont Blanc.
- Les noms de ville s’écrivent avec des tirets et des majuscules sauf sur les pronoms ou articles servant de liaisons : Sanary-sur-Mer, Six-Fours-les-Plages, le mont Faron, La Castille.
- Il n’y a pas de majuscule aux particules : Mme de Rotschild, mais il y a une majuscule aux autres mots intermédiaires : Gilles Le Tourneur.

- Saint prend une majuscule, suivie d’un trait d’union lorsqu’il entre dans la composition d’un nom propre (souvent construit à partir du saint d’origine) : la place Saint-André-des-Arts, les feux de la Saint-Jean...

- Exceptions : le Saint-Père, le Saint-Office, le Saint-Siège, le Saint-Esprit, Jésus-Christ, l’Esprit-Saint, le Saint-Sacrement.

Pour éviter les erreurs, retenir que le saint d’origine, celui qui a été sanctifié :saint Nicolas est le dénommé Nicolas qui est devenu saint.
Lorsque des édifices ont repris ce nom, c’est devenu un nom propre ; l’ensemble s’écrit entièrement avec des majuscules initiales et un trait d’union : la paroisse Saint-Louis...



 


Ecrire sur le web pour communiquer l’Evangile à tous

 

25 février 2016 2016

Comment écrire pour le web dans un langage clair et accessible aux non-chrétiens ?

Le principe d’une écriture accessible à tous est l’empathie, se mettre à la place de l’autre, comme si on s’adressait à un étranger ne parlant pas notre langue. La logique est celle de l’intégration ou de l’inclusion.

Votre contenu doit être écrit dans un langage aussi universel que l’Evangile.
Toujours garder à l’esprit que le contenu doit pouvoir être lu, compris et intégré par une personne en recherche ayant peu ou pas de culture religieuse sans générer de sentiment d’exclusion afin que la personne se sente bien accueillie et comprise telle qu’elle est, au point où elle en est.

Se former à la rédaction missionnaire

Les parcours Alpha ont développé une charte éditoriale qui respecte toujours deux cibles et deux objectifs :

  1. Donner envie aux non-chrétiens ou aux recommençants d’engager une démarche de découverte de la foi chrétienne
  2. Motiver des chrétiens pour qu’ils posent des actes d’annonce de l’Evangile et organisent des évènements accueillant des non-chrétiens.

Pour vous former à ce style d’écriture, nous vous invitons à vous inscrire à quelques newsletters gratuites très bien écrites :
- Conférence des évêques de France
- Diocèse de Paris
- Paroisse Saint-André (Reims)
- Paroisse de Saint-Pothin (Lyon)

ou à lire régulièrement le journal L’1visible destiné aux non chrétiens et les tweets du pape François

 

Un vocabulaire ouvert pour des concepts accessibles à tous

Eviter les termes faisant référence à un vocabulaire d’initiés, en particulier dans les titres, les expliquer lors de leur première utilisation dans la page.
Exemple : parler dans le titre de Préparer son baptême, puis la première fois dans le texte "des candidats au baptême, les catéchumènes", puis "de catéchumènes".
Introduire les concepts qui demandent une certaine culture religieuse, parler de "La fête de sainte Marie, Immaculée Conception" plutôt que directement d’"Immaculée conception" et prendre soin d’expliquer qui est "l’Immaculée conception" et ce qu’est un dogme...

Eviter la communication auto-référentielle

Bannir le jargon, du type Pastorale diocésaine des jeunes (demandez pour voir à votre responsable la définition du mot Pastorale...) qui exclut de facto les personnes n’ayant pas accès à ce niveau de vocabulaire, voire qui éloigne les cibles susceptibles d’être intéressées, en l’occurrence, les jeunes.
- Chercher à traduire en langage ouvert le jargon. Pastorale diocésaine des jeunes du Var peut se traduire par Jeunes catholiques du Var.

Bétisier du web catho

  • Doyennés, CPM, EAP, etc.
  • Un contre-exemple de titre : Récollection du MCR

Expliciter les acronymes avant de les citer, on écrira Catéchisme de l’Eglise catholique (CEC), puis on parlera du Catéchisme, de même Compendium de la doctrine sociale de l’Eglise catholique (CDSE), puis du Compendium, plutôt que du CDSE.

Tout le monde ne sait pas que le CPM est le Centre de préparation au mariage ou encore que le "doyen" est l’animateur des paroisses d’un secteur ou d’une ville. Dans le langage courant, "doyen" signifie le plus âgé...

Eviter le latin sans traduction, toujours le faire suivre de sa traduction en langue vernaculaire par charité pour les moins de 40 ans.

Eviter la majusculite , maladie très catholique qui gêne la lecture, et les termes ou superlatifs réservés aux initiés ou truffés de majuscules très "catho ghetto".
- Exemples : "Sa Sainteté", le "Très Saint-Père", la "Très Sainte Vierge" ; parler tout simplement du pape François - ou encore mieux l’appeler par son nom ; François - et de la Vierge Marie ou Marie, mère de Dieu.

De même, dans un texte qui parle d’une personne de la Trinité ou de la Vierge Marie, on écrira Dieu, le Fils, le Saint-Esprit, le Père, la Vierge Marie, Marie Reine, mais on évitera les majuscules sur les pronoms. Contre-exemple : "Jésus est Amour. Vous L’aimerez de tout votre coeur ainsi que Sa mère".

Préférer parler d’annonce de l’Evangile plutôt que d’évangélisation dont le substantif peut être ressenti par un non-chrétien comme une volonté d’endoctrinement ou du prosélytisme.

Toujours citer l’auteur des livres de la Bible en entier

"Mi" est incompréhensible pour un non-chrétien qui pense à Mickey et pour de nombreux croyants, alors que "du livre de Michée" l’est un peu plus...

Se faire relire pour évaluer l’attractivité de son contenu par des néophytes, catéchumènes, invités au parcours Alpha, votre grand-mère.


 


Rédiger du contenu adapté au web

 

25 février 2016 2016

Comment rédiger titres et chapeaux pour être trouvé sur les moteurs de recherche ?
Le meilleur moyen d’intéresser de très nombreux visiteurs.

1. Style journalistique et simple

- Utiliser un style objectif, factuel, très concret. Le texte est informatif avant d’être convaincant ou littéraire.
- Ecrire au présent, sous forme active et non pas passive.
- Adressez-vous au lecteur avec respect en le vouvoyant sous une forme directe et personnelle. "Vous pouvez…" est toujours mieux que "Les usagers du service ont le droit de…"
- Utiliser un vocabulaire simple, voire pauvre, sans jargon, ni abréviations afin d’être certain d’être compris par tout type de visiteur.
- Une seule idée maîtresse par phrase. Des phrases courtes.
- Une structure claire et logique.
- Idées, mots, phrases ou mentions inutiles sont à bannir.
- Si vous devez faire mention de concepts abstraits, expliquez-les par des exemples concrets ou des comparaisons.

Ecrire pour le web en vidéo

9 minutes, pour découvrir les bonnes pratiques d’écriture pour le Web, la mise en valeur des contenus et la question du référencement dans les moteurs de recherche par Xavier de Mazenod, Adverbe

2. Pouvoir être lu facilement sur un écran

Mettre en forme le contenu pour être lu facilement sur un écran, aider l’oeil à se fixer et permettre la lecture « zapping »

Illustration du cheminement visuel sur écran
Sur internet, la plupart des textes ne sont pas lus en entier ; seuls 16% des internautes lisent les textes mot à mot. Les lecteurs du web « scannent » les pages, scrollent, cherchent du regard les informations qui les intéressent. 80% du texte est lu en diagonale, 20% lu en mot à mot ; c’est la « lecture zapping ». Les informations importantes et intéressantes ont donc tout intérêt à être bien mises en valeur, à être claires et concises : on considère qu’un humain a une faculté de mémorisation de 15 à 20 mots.

L’« eye-tracking » (mesure du mouvement des yeux montre que l’internaute lit en « F ». Les zones les plus visibles et les plus lues sont celles qui se trouvent en haut et à gauche de l’écran.
Les zones en rouge-orange sont celles qui focalisent l’attention de l’internaute ; les croix violettes sont les points d’arrêt de l’œil.

En moyenne, en France, les internautes passent 41 secondes sur une page et n’ont besoin de que de 3/10ème de seconde pour scanner un site !

Taille des textes

- Article : 1500 signes [1], soit une page A4 et demie et une illustration (un logo)
- Titre : 20 signes, soit 2-3 mots
- Chapeau ou intro : 200-300 signes
- Texte : minimum 20 lignes
Se relire pour réduire son texte

Ordre de rédaction d’un article

  1. Texte
  2. Infos pratiques
  3. Intertitres dans le texte
  4. Chapeau ou intro
  5. Titre
    Au-delà d’une page A4, l’article sera illustré avec une photo et un intertitre toutes les 25 lignes.
    Si le logo (la 1ere image) de l’article est en haut à gauche, placer la 1ere image ajoutée à droite, puis la 2eme à gauche et la 3eme à droite (etc.).

Pour des raisons de lisibilité, l’italique et les textes en majuscules sont proscrits. L’italique est réservé aux mots en langue étrangère (dont le latin) et aux intitulés de livres ou d’oeuvres.

3. Adapter la mise en page
à la lecture sur écran

Titres et chapeaux

- Titrer son article avec les mots clés saisis sur Google pour trouver votre article et composer son chapeau une fois la rédaction de l’article terminée.
- Le titre est court et informatif, de préférence attractif en évitant le second degré. Si l’article est repris (par flux RSS, partage sur les réseaux sociaux…), c’est le titre qui est diffusé : il doit donc pouvoir vivre indépendamment. Idem pour le chapeau
- Un titre ne comporte jamais de ponctuation sauf un ? ou un !.

- Le chapeau introduit et donne envie de lire l’article ; il répond aux questions : Qui ? Quand ? Où ? Quoi ? Pourquoi ? Comment ?
- Jamais de lien, ni de note dans un chapeau.

Intertitres pertinents, encadré, exergue

Chaque élément de la "titraille" doit pouvoir être lu de façon autonome sans avoir à lire les autres titres et le texte. Pas d’intertitre implicite qui suppose d’avoir lu le titre pour pouvoir être compris.

L’intertitre toutes les 20 lignes peut utilement reprendre une citation de l’article pour mettre en relief une idée-force.

Penser à aérer votre texte avec des sauts de paragraphe, des listes à puces ou des listes numérotées, des citations, des traits, des images, etc.

Le recours aux citations et aux encadrés permet de mettre en exergue un texte important ou de servir d’encadré.

Le gras pour pour permettre la lecture rapide

- Exemple : « Une société qui ne réussit pas à accepter les souffrants et qui n’est pas capable de contribuer, par la compassion, à faire en sorte que la souffrance soit partagée et portée est une société cruelle et inhumaine. », nous dit Benoît XVI dans l’encyclique (Spe salvi n. 38).

4. Favoriser le référencement

En plus des titres, chapeaux, intertitre et texte en gras, l’intitulé des liens et le nommage des pièces jointes favorisent le référencement de votre site.

Intitulés des liens

Vos intitulés de liens externes sont composés des mots-clefs utilisés sur un moteur de recherche .
Eviter de faire un lien sur "cliquez ici", incompréhensible pour Google.

Votre intitulé sera précis et rédigé en langage naturel ; vous préfèrerez "le site du diocèse de Fréjus-Toulon" à "le site du diocèse".

Pour aider le visiteur à trouver le contenu qu’il cherche, nous vous invitons à mettre les liens vers les sites qui permettent d’approfondir votre article dans le champs Post-Scriptum et à les précéder d’un tiret suivi d’un espace.

Nommage des pièces jointes

Avant d’ajouter des documents joints à vos articles (exceptés les photos à voir en galeries-photos), nommez vos fichiers de façon intelligible pour l’internaute afin que l’intitulé lui laisse deviner son contenu sans avoir à l’ouvrir et de séparer les mots par des tirets pour qu’ils puissent être référencés par les moteurs.
- Erreur : fip20112.pdf
- Bon exemple : infos-paroissiales-Chatou-2011-08.pdf

Statistiques

Si vous êtes administrateur du site, nous vous conseillons de consulter les statistiques et les mots clés utilisés (Voir Liens entrants) de votre site, au moins une fois par semaine pour comprendre les attentes de vos visiteurs.
De même que l’échange de liens avec des sites de référence améliore votre référencement.



[1pour calculer le nombre de signes avec Word, sélectionner le texte à mesurer avec la souris, puis Outils/Statistiques

 


Conception et développement : bonnenouvelle.fr

https://bonnenouvelle.fr/spip.php?page=imprimer_rubrique&id_rubrique=192&lang=fr
 

Bonnenouvelle.fr site de paroisse, communauté, école